Le merveilleux monde du célibat

Ce matin j’ai comme un goût amer…  Je me lance dans ce billet en ne sachant pas trop comment il finira…  J’ai un goût amer car je suis confrontée bien malgré moi au monde du faux.

Depuis environ 2 mois,  j’ai  commencé à ouvrir la porte sur une possible-éventuelle-pas-trop-compliquée relation.  Je ne suis pas à la recherche active, mais je ne suis pas fermée non plus…  L’affaire c’est que quand tu deviens célibataire après presque 12 ans complètement hors de ce « monde du célibat »,  et surtout que tu y atterrie comme femme accomplie, alors que la dernière fois tu étais une jeune en soif de se caser, tu te rends compte que la « game »  est vraiment une « game ».  J’capote.

En fait je pense que mon billet va traiter du VRAI.

Il est rendu ce vrai?  Je n’ai jamais été capable de mentir, sauf une fois quand j’ai volé un rouge à lèvres chez Zellers quand j’avais 10 ans…  J’ai toujours pensé que la vérité était tellement plus payante pour tout le monde… Et surtout pour moi.   Cette semaine, mon amie que j’aime-plus-que-tout-Nancy m’a dit, alors que je me posais encore 20 000 questions, qu’elle m’encourageait à  « rester dans ma vérité ».  Je crois que c’est l’un des plus beaux conseils qu’on ne m’a jamais donné.

MA VÉRITÉ.

Ma vérité c’est que si j’ai le goût de te voir, je vais te le dire.  Si tu me brasses en dedans, je vais te le dire.  Si ce que tu me dis ne fait pas de sens, ben je vais te le dire aussi.  L’affaire c’est que quand tu te permets de dire des affaires de même dans ce « nouveau monde de célibataires »  c’est comme si t’étais hors norme.  On peut surfer longtemps sur des niaiseries ou des sujets sans fond, mais quand on effleure le vrai, la vérité, oupelaille! Wooooowwwe! J’ai beau essayer de comprendre ce que ça donne, je ne comprends pas.  J’ai beau essayer de comprendre pourquoi c’est « interdit » de dire ce que tu penses ou ressens, je ne comprends pas non plus.

Je refuse de faire partie de ce monde du faux, de ce monde TINDER / BADOO/ machin-montre-moi-tes-boules.  Ça fait juste rendre les gens encore plus isolés qu’ils ne le sont.  Ça fait juste te rendre encore plus suspicieux de tout le monde, même de la bonne personne qui vient de te dire que tu comptais pour elle.  Ça fait juste qu’on est rendus des numéros même entres nous alors que c’est la première affaire qu’on reproche au monde entier de ne pas être reconnu pour qui l’on est, peu importe la sphère de notre vie.  Ça fait juste qu’on fait partie du problème et surtout que l’on crée le problème.

Je ne changerai pas le monde ce matin, mais je vais contrôler ce que je peux.  MOI.  Je vais continuer de dire ce que je pense, ce que je ressens, ce que je veux.  Même si  j’ai un p’tit cœur tendre en dessous de mon image parfois « trop solide » et que d’agir de cette manière n’est pas très winner semblerait-il, ben savez-vous quoi… C’est MA VÉRITÉ.  Pis je vais la garder.

 

 

Introduction aux CHAKRAS

Bonjour chers amis yogis et même tous mes amis non-encore-yogis et même tous mes amis qui n’aspirent pas du tout à devenir yogi;)

Aujourd’hui, j’aimerais vous jaser d’un sujet un peu plus spirituel, mais qui, selon moi n’en demeure pas moins important et surtout tellement révélateur de qui nous sommes et comment nous vivons.

Les chakras.

Selon plusieurs civilisations anciennes, les chakras sont des centres énergétiques répartis sur tout le corps.  Certains textes anciens parlent de près de 88 000 chakras.  De ceux-ci, 7 chakras majeurs, situés sur la ligne de la colonne vertébrale, représenteraient nos principaux centres énergétiques. La pratique de l’acupuncture, issue de Chine, est, entre-autres, inspirée de ces centres d’énergie.

Voici donc un survol de ce monde fascinant… qui, pour ma part, a été plus que révélateur sur ma façon de vivre et surtout de ressentir.

 

1er Chakra

MULADHARA ou chakra racine, de la base.

Ce chakra est situé à la base de la colonne vertébrale.  Il est directement relié à notre instinct de survie et à notre sentiment d’être « groundé » dans notre vie.

Lorsque ce chakra est bien équilibré, un sentiment d’équilibre, de stabilité et de sécurité nous habite.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel, la peur, l’instabilité et l’insécurité peuvent nous envahir.

SON  (mantra) : LAM

COULEUR : rouge

POSITION DE YOGA : TADASANA (montagne), UTTANASANA (poupée de chiffon), BALASANA (enfant)

 

2 ième Chakra

SVADHISHTHASANA  ou chakra sacré

Ce chakra est situé dans la région des organes reproducteurs.  Il est directement relié au plaisir des  sens, à votre créativité et à vos émotions.

Lorsque ce chakra est bien équilibré, un sentiment de grâce, de flexibilité, d’affirmation sexuelle et de connexion avec nos sentiments nous habite.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel,  la jalousie, la culpabilité ou encore un excès de désir de stabilité peut nous habiter.

SON : VAM

COULEUR : Orange

POSITION DE YOGA : TRIKONASANA (triangle), BHUJANGASANA (cobra), BADHAKONASANA (papillon)

 

3ième Chakra

MANIPURA ou chakra du plexus solaire

Ce chakra est situé directement sur l’estomac, sous le sternum.  Il est directement relié à votre égo, votre pouvoir personnel et votre autonomie.

Lorsque ce chakra est équilibré, un sentiment de confort avec soi-même et avec les autres est présent, tout comme celui de l’harmonie et de la force intérieure.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel, notre confiance en soi est atteinte ou encore une soif de pouvoir intense nous habite.

SON : RAM

COULEUR: Jaune

POSITION DE YOGA : DHANURASANA (l’arc), NAVASANA (bateau), BANDHASANA (pont)

 

4ième CHAKRA

ANAHATA ou chakra du cœur

Ce chakra est situé directement au cœur.  Il est relié à l’amour de soi et des autres, à notre sincérité et notre sens du pardon.

Lorsque ce chakra est équilibré, un sentiment de joie, de gratitude, d’amour et de compassion nous remplit.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel, la colère, l’abandon, la jalousie ou encore la dépendance peuvent nous envahir.

SON : YAM

COULEUR : Vert

POSITION DE YOGA : USTRASANA (chameau),  MARJARIASANA (chat),  MATSYÂSANA (poisson)

 

5ième CHAKRA

VISHUDDHA ou chakra de la gorge

Ce chakra est situé dans la région de la gorge.  Il est relié à notre capacité de s’exprimer, à notre capacité de communication et de guérison.

Lorsque ce chakra est en santé, il nous est possible de s’exprimer franchement sans se soucier du jugement des autres.

Lorsque débalancé, il devient difficile d’exprimer nos besoins ou encore un manque de contrôle ou de pouvoir sur soi peut se faire sentir.

SON : HAM

COULEUR : Turquoise

POSITION DE YOGA : SALAMBA SARVANGASANA (chandelle ou position sur les épaules), HALASANA (charrue)

 

6ième CHAKRA

AJNA ou chakra du troisième œil

Ce chakra est situé au centre des sourcils, connecté à notre voix intérieure ou encore notre intuition.

Lorsque ce chakra est bien balancé, nous sommes ouvert à la nouveauté, déterminé, focus et très au fait de la différence entre la réalité et l’illusion.

Lorsque ce chakra est mal en point, la morosité, un excès de rationalité ou encore un état de rêverie nous définit.

SON : OM

COULEUR: Indigo

POSITIONS DE YOGA : ADHO MUKHA (chien tête en bas), BALASANA (enfant), ANJENEYASANA (bas lunge)

 

7ième CHAKRA

SAHASRARA ou chakra couronne

Ce chakra est situé au-dessus de notre tête.  Il représente notre plus haut état de conscience.

Lorsque ce chakra est en santé, il nous est possible de vivre le moment présent avec une grande confiance en notre ligne directrice intérieure (nos trippes).

Lorsque ce chakra nous fait défaut, nous sommes dans un constant état de confusion, de doute, de pensées rigides ou encore de dépression.

SON : Silence

COULEUR : Violet pâle / rose

POSITION DE YOGA : PADMASANA (lotus), SALAMBA SIRHASANA (position sur la tête), VRIKSASANA (l’arbre)

 

Le monde des chakras et de tout ce monde énergétique est absolument fascinant.  Cet article n’est qu’un petit survol de ce que peut représenter les chakras, mais un monde absolument formidable se cache derrière ces centres énergétiques.  Pour ma part, j’y ai trouvé la meilleure thérapie du monde et surtout la plus efficace.

Il est possible de balancer nos chakras par la méditation, la nutrition, les mantras, le yoga, les huiles essentielles, les mudras, la réflexologie ou encore directement dans la nature.  Il n’en tient qu’à vous te découvrir la méthode qui vous convient…

Lorsque vous vous retrouverez devant une situation difficile ou encore une décision qui vous rend particulièrement ambivalent, posez-vous des questions en regard à vos 7 chakras.  N’écoutez pas vos peurs, mais bien votre voix intérieure.  La décision viendra d’elle-même.  Il n’en tient qu’à vous de poser les actions qui se doivent par la suite…

NAMASTE mes amis

 

Soyons original… L’AMOUR

L’amour…

Plus tôt ce soir, ma belle amie Geneviève Santori me demande si  j’ai un article spécial prévu pour demain…

– Ben j’en ai un sur les chakras qui s’en vient sinon j’ai celui de Sébas…

– Et ça parle de l’amour ton affaire?

– … … … (cerveau qui comprend pas)  Et boy…  c’est vrai… demain c’est  la St-Valentin.  Ok je vais te pondre un blogue sur l’amour…

Donc.  L’amour.  Je risque d’être un brin sarcastique, mais je crois que vous m’aimez bien comme cela.

En premier lieu, quand je pense à l’amour, la première image qui me vient est évidemment celle de mes enfants… L’amour inconditionnel, le plus pur qui soit, le plus profond aussi… Même si parfois ces petites boules d’amour absolu peuvent me transformer en HULK en une demi-seconde, pour moi, mes enfants sont et demeureront toujours numéro 1 dans mon échelle de l’amour.

Vient ensuite l’amour amoureux, le coup de foudre, la passion ou encore le grand amour…  Celui-là, cette année, je vais m’abstenir de le commenter si vous me permettez.  N’en demeure pas moins que je sais que cet amour peut vous envahir, vous habiter, vous faire vibrer, vous envoler… Si vous avez la chance et le bonheur d’avoir la bonne personne avec vous, pour les bonnes raisons, celle qui vous donne envie de devenir meilleur, celle qui vous pousse vers le haut, celle avec qui vous riez, celle avec qui vous êtes entièrement vous-même et surtout… surtout… celle qui vous fait sentir libre et non attaché…  vivez chaque moment comme un cadeau, puisque cet amour ne se présente pas à tous les coins de rue…

Il y a aussi l’amour qu’on n’a pas le droit de nommer, l’amour interdit, l’amour qui fait mal…  Celui-là, je crois que tout humain sur terre l’a vécu au moins une fois.  Il fait très mal et peut nous transformer en une personne étrangère à nous-même…  Il peut nous briser en mille miettes pour ensuite nous cracher dessus…  Le seul remède à cet amour cruel est en fait le type d’amour au-dessus de tous les autres, celui à la base de tous les autres, celui que tant de gens ne connaissent pas, celui qu’on oublie ou que l’on met de côté… L’Amour de Soi.

L’Amour de Soi.  Celui que j’ai enfin découvert cette année.  Celui à qui j’ai enfin donné la première place.  Celui qui finalement a remis en place tous mes morceaux brisés et qui à ce jour, continue de me solidifier, de me guérir, de me donner de la force et surtout de m’assumer  telle que je suis… Avec mon intensité parfois trop intense, avec mes « si mignons » bourrelets (ça l’amour de soi a pas encore totalement gagné j’avoue lol), avec mon impatience et parfois même mon intransigeance…  Sauf que…  l’Amour de Soi m’a enfin fait découvrir ma valeur…  M’a enfin fait voir la personne que je suis à travers les yeux de ceux qui m’ont longtemps aimée plus que moi-même…  Cet amour-là, je ne veux jamais le perdre.  J’en prends soin, je le protège… Je l’écoute et je fais ce qu’il me dit.  Ce qui a de merveilleux avec l’Amour de Soi, c’est que plus celui-ci est assumé, plus la vie te fait cadeau de ce que tu as besoin, au moment où tu en as le plus besoin…

L’Amour se retrouve partout, tout le temps.  Dans les yeux d’un être cher, dans la caresse de ton animal préféré, dans la nature qui nous accueille et qu’on oublie trop souvent de prendre soin.  Dans un sourire échangé au service à l’auto ou même dans la boîte aux lettres quand tu reçois enfin ton retour d’impôt (oufff qu’il est bon celui-là).  L’Amour c’est tous les jours quand tu prends soin de toi, quand tu vas à ta pratique de yoga ou courir sur ton tapis. Quand ton enfant court vers toi en te voyant arriver.  Quand tu reçois un texto qui fait du bien ou encore l’appel d’un ami de qui tu t’ennuies.

L’amour ne se retrouve pas au magasin ou sur TINDER (ok sauf exceptions).  L’amour ce n’est pas la grosseur du cadeau que ton chum va te donner demain ou le montant de la facture du restaurant…  L’Amour c’est simple.  C’est l’humain qui le complique.

Alors demain matin, si tu te souviens que c’est la St-Valentin et que tu veux le souligner… regarde donc la personne que t’aime dans les yeux et dis-lui.  Prends le téléphone pis appelle.  Finis plus tôt de travailler pis va retrouver ton chum, ta blonde, ta mère, ton enfant, ton ami!  Pis passe un bon moment avec du mcdo pis un verre de vino assis dans le salon.  L’Amour c’est simple.  Ce n’est pas ce qu’on fait qui compte… c’est avec qui on le fait.

Il y a de fortes chances qu’on ne se connaisse même pas alors que vous me lisez depuis déjà un bon moment…  Encore là, je suppose que si vous continuez, vous devez  ben m’aimer un peu… Alors moi aussi je vous aime chers  lecteurs  assidus… Vous m’avez fait tant de bien cette année avec tous vos beaux messages d’amour et d’encouragements.  Vos demandes de conseils ou encore parfois même votre admiration! (J’en  reviens pas encore)…  Merci… sincèrement…

Namaste mes amis.

 

 

SO HAM

So Ham est un mantra signifiant : « Je suis ce que je suis ».  C’est sans contredis mon mantra préféré et celui que je me répète en boucle depuis mon épisode dépressif.  Pour le bénéfice de tous, un mantra est une phrase, dans ce cas-ci sacrée, que l’on se répète à répétition afin de s’imprégner de celle-ci.

SO HAM… je suis ce que je suis. Chacun est ce qu’il est.  À chacun son équilibre, à chacun ses besoins.

Encore une fois ce matin, lors de ma pratique au studio,  la synchronicité de la vie a bien fait les choses…  SO HAM était exactement ce que j’avais besoin et  SO HAM était au rendez-vous.

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a complètement bouleversée.  Cette personne m’a bouleversée car elle est arrivée dans ma vie alors que je ne m’y attendais pas du tout et surtout que je ne la cherchais pas du tout.  Elle a réveillé pleins d’émotions en moi que je croyais disparues et surtout m’a tellement fait rire.  Cette personne me faisait du bien, m’a comme réveillée.

Hier, malheureusement, j’ai dû prendre la décision de mettre un terme à cette « relation » à cause de SO HAM…  Je suis ce que je suis… Cette personne est ce qu’elle est… à chacun nos besoins, à chacun notre équilibre…

Je suis choquée contre SO HAM ce matin parce que je sais qu’il a raison, mais ça ne fait pas mon affaire…  Je sais aussi que je dois faire ce que je fais car je suis ce que je suis et je m’aime enfin assez pour me faire passer en premier.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait parce que le SO HAM de tout le monde peut changer de jour en jour…  C’est pourquoi je crois qu’il faut vivre aujourd’hui, car aujourd’hui est le seul jour qui existe vraiment et dans lequel nous pouvons avoir du pouvoir sur nos actions et sur notre vie…

N’en demeure pas moins que l’ancienne Gen est vraiment déçue mais ça, c’est un secret … chuuut! Sur ce, je vais aller magasiner!

Namaste mes amis…

 

Le jeûne selon Chef Leblanc

Détoxifier, guérir clarifier et activer votre énergie!

-Par Chef Sébastien Leblanc

Voilà maintenant un an que j’ai été officiellement certifié Chef en Alimentation Vivante par Ben Richards, un australien très passionné, un peu excentrique et rempli de connaissances. Il offre des formations complètement hallucinantes sur le Living Food ici à Ubud, Bali. C’est parmi 25 autres chefs inspirés et inspirants que j’ai passé 14 jours à Naya Villa à Penestanan à explorer pas moins d’une centaine de recettes aux saveurs uniques et originales. Tous bien concentrés devant nos tables de travail, armés de nos Vitamix, nos robots culinaires, nos déshydrateurs et notre panoplie de fruits, légumes, nos diverses sortes de noix et superaliments, nous dévorons littéralement et mettons en pratique les enseignements de notre Guru de l’Alimentation Vivante. Une formation qui me permet de garder le cap par rapport à mes choix quotidiens en matière d’alimentation mais aussi d’ajouter un écusson supplémentaire à ma veste de cuisinier professionnel.

D’un point de vue plus vaste, c’est l’occasion de faire ma part sur cette belle planète bleu en partageant ces nouvelles notions autour de moi via mes ateliers de cuisine entre autre. On oublie souvent qu’à chaque repas, nous avons l’occasion d’affirmer nos opinions aux dirigeants politiques et aux multi-nationales trop souvent orientées vers le profit immédiat sans aucun scrupule vis-à-vis le futur de notre planète. À chaque repas sans viande, sans produit laitier, sans produit industriel préfabriqué, nous envoyons un message clair et participons à un monde meilleur. Sans tomber dans le dogme, il est possible de faire la différence.

«Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur terre que d’opter pour une diète végétarienne.»

(Albert Einstein)

Ceci dit, lorsqu’on amorce un processus de conscientisation de son alimentation, on prend soin de bien choisir ce que l’on ingère mais on prend aussi conscience de la quantité astronomique de calories superflues qui se retrouvent dans nos assiettes. On dit que seulement 25% de toute la nourriture consommée est vraiment nécessaire au bon fonctionnement de notre système. L’autre 75% est pure gourmandise, désir de plaire à nos papilles gustatives, remplir un vide émotionnel, ou tout simplement social pour accompagner nos semblables à un repas ou un party. On dit aussi que le 3/4 de notre énergie vitale est quotidiennement utilisée à digérer les aliments consommés pour en extraire les précieuses molécules nécessaires à la survie de notre organisme.

Ne serait-il pas judicieux d’utiliser à l’occasion cette précieuse énergie vitale pour la guérison du corps…

Le jeûne est une méthode utilisée depuis la nuit des temps pour régénérer les cellules, détoxifier le corps, guérir des blessures dormantes et activer son potentiel énergétique. D’un point de vue plus spirituel, on utilise le jeûne pour clarifier l’esprit et favoriser sa connexion avec l’Essentiel: cette parcelle de « divinité » ou d’Énergie qui brille au cœur de l’Homme et de tout ce qui constitue la nature qui nous entoure. Le jeûne peut même avoir un pouvoir politique. Pensons au célèbre Gandhi, qui, en pratiquant l’austérité alimentaire, prouva au monde entier le pouvoir de l’esprit et la détermination dont l’Homme peut faire preuve. Il inspira ainsi le peuple indien dans les années 1940-1950 à se libérer de la tyrannie britannique.

Le jeûne donne au corps espace et temps afin d’activer son pouvoir d’auto-guérison. Si le Gandhi en vous est prêt, le jeûne complet à l’eau demeure l’expression la plus pure. Si par contre, vous avez besoin, un peu comme moi, d’une méthode plus douce et graduelle, la cure de jus s’avère une excellente approche, à la portée de tous(tes) et étonnamment facilement réalisable. En effet, vous serez surpris de la facilité avec laquelle, on peut passer quelques jours sans manger en expérimentant peu ou même aucun inconfort.

Pressez avec un outil de qualité vos fruits et vos légumes organiques frais afin d’en extraire leur précieux nectar et vous serez assurés d’avoir les vitamines, les minéraux, les enzymes et les probiotiques nécessaires tout en évitant aliments complexes et fibres alimentaires très gourmands en énergie sur le plan métabolique. Préconisez un extracteur à jus à rotation lente, il sont plus chers à l’achat mais préservent la totalité des nutriments de vos aliments.

Pour ma part, je choisis de faire confiance aux jus fraîchement pressés par les membres de l’équipe du Restaurant Alchemy à Penestanan en banlieue de Ubud. Confiant et très motivé, je saute dans un de leur programme: 5 jours de cure de jus: 7 jus par jour, un véritable festin qui débute à 8h00 et qui se termine à 20h00.

Un jus frais aux différentes vertus à déguster toutes les deux heures

• 400 ml d’eau de coco

• 400 ml de jus vert (Céleri, épinard, bok Choy, Kale et concombre)

• 400 ml d’un jus tonique (Jus d’ananas, jus de pommes, gingembre et lime)

• 400 ml d’électrolyte (Eau de coco, gingembre et lime)

• 400 ml de Jammu (Racine de curcuma fraîche, lime, poivre noir et eau de coco)

• 400 ml de jus vert (Céleri, épinard, bok Choy, Kale et concombre)

• 400 ml de coco-biotique (Eau de coco fermenté à l’aide de grain de kéffir)

*** Et beaucoup d’eau…

Combiné à une routine quotidienne de yoga, je n’ai pas le temps de penser à la nourriture. Beaucoup d’adeptes de jeûne et de cures de ce genre en profitent pour nettoyer en profondeur leur système digestif avec, par exemple, des irrigations du grand côlon et des lavements du colon descendants (Enema). Le principe de ces derniers est simple, nos excréments, quoique l’on aime souvent mieux pas trop en savoir à leur sujet, sont majoritairement des toxines que le corps tentent d’éliminer. Lorsqu’on adopte une diète liquide il est parfois difficile d’avoir des selles régulières, les lavements et irrigations nous aident à se débarrasser efficacement de ces déchets. Est-il utile de se rappeler que la plupart des maladies et inconforts prennent naissance dans notre labyrinthe intestinal. De plus, le gratte- langue participe aussi grandement à éliminer les bactéries et toxines rejetées par le corps durant le processus de détoxification. Vous serez surpris de constater tout ce qui se retrouvera sur votre langue au petit matin: une couche blanchâtre ou jaunâtre qui témoigne du travail de nettoyage auquel se livre le corps durant votre jeûne ou votre cure.

Le retour à l’alimentation dite normale se fait graduellement et constitue un moment clé du jeûne. Il faut prévoir au moins un ou deux jours de repas très léger: fruits en petite quantité, smoothies et potages sont d’excellentes options pour réintégrer lentement sa diète. Éviter les repas complexes, consommez un élément à la fois, prenez le temps de bien mastiquer chaque bouchée: en somme donnez une chance à votre système digestif. Garder en tête que le retour à votre diète peut être, dans certains cas, un moment comportant quelque défis.

Pour ma part, beaucoup de confusions et de questionnements sur ce que je voulais manger et sur l’intérêt de manger en général. Après quelques jours à suivre une diète liquide, il peut arriver que l’on se questionne sur le bien-fondé de toutes ces calories. Aussi surprenant que cela puisse paraître, malgré les fantasmes alimentaires qui m’ont habités tout au long de ma cure, je réalise très vite mon incapacité à métaboliser tout ce que je voudrais consommer. Par ailleurs, mes idées étaient un peu confuses et mes prises de décisions plus laborieuses. Je me félicite d’avoir choisi le bon moment, en vacances, pas trop de stress et d’obligations pour faire un tel défi. Ne vous en faites pas, après quelques jours seulement, la routine alimentaire reprend sa place et vous retrouverez le cours normal de votre vie tout en prenant quelque temps pour décanter votre expérience!

Les bienfaits d’une cure de jus de ce type sont énormes:

• Faire le plein de vitamines, d’enzymes, et d’antioxydants

• Augmenter et stabiliser son énergie vital

• Clarifier le mental

• Débarrasser le corps des toxines nuisibles qui sommeillent dans l’organisme

• Réduire les effets du vieillissement

• Favoriser l’équilibre acido-basique du corps

• Stimuler la régénération cellulaire

• Perdre du poids tout en ayant l’apport nutritionnel nécessaire au fonctionnement du corps

• Gérer certaines dépendances tel que les drogues, l’alcool et la cigarette

• Utiliser pour traiter certaines maladies tel que le diabète, la haute-pression et même certains cancers.

Pour ma part, ce qui émerge de cette expérience c’est le sentiment du défi accompli, une nouvelle expérience, une meilleure connaissance de moi-même mais surtout la clarté d’esprit. Éliminer les 3 repas de ma journée aura aussi crée beaucoup l’espace en moi et m’a laissé du temps pour autre chose que digérer, entre autre, écrire et vous partager ces quelques lignes.

À l’écoute, sans peur, confiant et dans l’acceptation de ce qui est!!! Bonne et heureuse année 2017

Réflexion

Mardi 27 décembre…  Ce matin, je suis seule dans ma maison.  Mes enfants sont partis chez leur papa et tous mes partys de Noël sont finis.  Chaque fois que je me retrouve seule dans ma maison, j’ai un drôle de sentiment.  Pas que je n’aime pas la solitude, au contraire!  C’est juste qu’à chaque fois, c’est un moment où je fais le constat du chemin que j’ai parcouru depuis la dernière fois.

Ce matin tu vois, je trouve que je suis pas mal bonne d’être passée à travers Noël de façon joyeuse malgré toutes les personnes chères à mon cœur qui me manquent…

En prenant la décision de quitter le père de mes enfants, je savais que je quittais aussi une famille, des traditions et  des habitudes.  Cette année, c’est littéralement la moitié de mon monde qui me manquait…  Ce matin, je fais le constat que tout ce processus de séparation a été vraiment très difficile après ces 11 années passées ensemble, mais que c’est possible de le faire en harmonie.  J’ai passé 11 ans avec le père de mes enfants… 11 ans.  Presque le tier de ma vie.  Et en me séparant, j’ai aussi fait le choix de toujours faire équipe avec lui pour le bien-être et le bonheur de nos enfants.  Et ben franchement, c’est possible quand on place nos enfants en priorité…  Il m’arrive encore d’avoir envie de le brasser, de lui crier après ou de prendre des responsabilités qui ne me reviennent pas (genre le gérer)…  Mais la première question que je me pose avant d’ouvrir ma trappe est toujours : « Est-ce le mieux pour Jade et Loïk? ».  Ça ne ment jamais. Et surtout, ça permet de dire les choses autrement.  Donc, je peux dire que le deuil de cette famille dite « normale » avec papa-maman-enfants-maison-ti-chien-soccer-gazebo-BBQ et souffleuse est bel et bien fait…  Je n’aurai jamais ce modèle de famille et c’est ben correct.  Il ne me convenait pas.

Un jour M. MB m’a dit lors d’une conversation sur le couple que « je m’étais peut-être juste trompée ».  Cette phrase-là, je me la suis répétée des centaines de fois dans ma tête pour me pardonner durant le processus.  Effectivement,  il nous arrive tous de se tromper.  Certaines erreurs coûtent plus cher que d’autres,  mais on a tous le droit de se tromper…  Pour ma part, je me suis trompée en voulant le modèle de famille parfaite à tout prix en faisant semblant que j’étais heureuse là-dedans…  Je ne suis pas une mère de famille conventionnelle…  En fait, quand je me suis rendue compte que je faisais du mal à mes enfants en essayant d’endosser ce rôle, ça a été le point de non-retour…  Je leur faisais du mal en leur enseignant que dans la vie, « il fallait se contenter  de la vie qu’on a même si on est malheureux» , que dans la vie « il fallait suivre la masse », que dans la vie «  on n’avait pas le droit de changer si une situation de nous convenait plus ».  JAMAIS.  Les enfants apprennent par l’exemple et je veux qu’ils me voient comme une femme qui  sait faire des choix pour être heureuse.  Une femme qui  sait changer de direction quand elle fonce dans un mur.  Une femme qui sait se relever.  Et surtout une femme qui sait les aimer et leur démontrer à la hauteur de l’amour qu’eux-mêmes me témoignent…

Un jour d’été en 2015, Papa et moi nous sommes embrassés sur la galerie de la maison…  Ma fille avait 6 ans à ce moment-là.  Elle nous a regardés et a dit : « Heinnn vous vous embrassez??!! »  Elle m’aurait donné une claque que ça n’aurait pas été pire.  Est-ce que c’est ça l’image d’un couple que je veux enseigner à mes enfants… ? JAMAIS.

Oui ils ont eu de la peine de notre séparation, oui ils ont pleuré, oui ils ont eu des réactions…  Moi aussi!  Papa aussi! La familia aussi!  Alors c’est juste normal…   On a donc ouvert  les valves de la communication à FULL et mes enfants sont libres de s’exprimer sur le sujet et de poser toutes les questions qui sont nécessaires à leur guérison…

Aujourd’hui, 6 mois plus tard, au lendemain de Noël, mes enfants ne pleurent plus.  Mes enfants sont libres d’accès à leurs 2 parents.  Mes enfants ne sont pas des messagers inter-parentaux.  Mes enfants sont des enfants!  Ils ont juste 2 maisons et sont sérieusement-un-peu-trop-heureux d’avoir 2 fois plus de cadeaux de Noël… PFFF.

Noël a aussi été sensible dû à l’absence de mon Jacko bien évidemment… Mais il était là.  Je le sais que c’est vrai, ça vous donne E-rien de m’ostiner!  Plus sérieusement, comme je vous ai déjà écrit, Jack voulait par-dessus tout que les gens qu’il aime soient heureux… C’est ce que ma mère et moi avons décidé!  Je crois sincèrement qu’on a le pouvoir de choisir d’être heureux.  Ça se passe en dedans… jamais en dehors.  Et on peut faire le choix d’être heureux tout en ayant de la peine.  C’est 2 cases différentes qui parfois se mélangent…

Finalement, dans ma réflexion matinale, je pense encore et toujours à vous M. MB.  Je pense à cette complicité qui me manque et surtout à vos yeux.  Au cours des derniers mois (ok du dernier mois) j’ai fait quelques rencontres qui sont juste vides.  Pu capable du vide.  Avec vous c’était jamais vide.  Avec vous j’ai enlevé mon masque pour la première fois dans un restaurant et je m’en souviendrai toute ma vie.  Je me souviens toutes les fois où j’aurais dû me dire « fuck off » et vous embrasser malgré les « oui mais ».  Je me souviens toutes les chansons qu’on a écoutées,  je me souviens de nos niaiseries.  À vrai dire, je me souviens surtout que pour la première fois de ma vie, j’ai réussi à être qui je suis vraiment avec un homme et que cette sensation me manque tellement.  Je le sais qu’on a un lien qui ne s’explique pas vraiment, mais il existe.  J’espère que vous ne douterez jamais  de la profondeur de tout ce que je vous ai dit.  Je n’ai pas encore trouvé «  How to get over you », mais je crois vraiment que j’ai besoin de vous pour faire ça.  En même temps, j’ai toujours ma petite voix qui me dit que vous êtes avec moi malgré tout.  Vous êtes mon impasse M.MB.

Comme vous pouvez voir, mes moments de solitude sont assez chargées!  Mais tellement essentiels.

En ce temps des fêtes, je vous souhaite donc de prendre rendez-vous avec vous-mêmes afin de faire les choix qui s’imposent pour la suite de votre vie…

Bonne année à tous!

Namaste

Gen xxx

 

Bâtir sur du positif

1er décembre 2016 : Ce matin-là j’allais mener mon RAV4 (je l’aime mon RAV4 faque je le dis hihi!) Donc, dis-je, j’allais mener mon camion au garage pour les freins et autres petits cossins.  Je savais déjà que ma journée allait me coûter quelques bidoux alors je planifiais une tite journée tranquille…  Je reviens donc à la maison avec le service de navette (by the way c’est vraiment cool ça!).  Je me dis « heille une tite journée obligée à la maison, quelle belle occasion de faire mes tâches de fée! (fée le ménage, fée la vaisselle, fella… ah non c’est vrai chu célibataire! ** Je me trouve très drôle!!!**) »  Je m’affaire donc à faire le lit de ma fille dans sa chambre fraîchement rénovée-peinte-qu’elle-s’est-enfin-adaptée dans le sous-sol…

« Coudonc Jade a échappé de l’eau ou quoi? Coudonc c’est ben spongieux à terre?!  Pas vrai!! **?%$ ** »

Ben oui! Une autre affaire… une infiltration d’eau due à une fissure dans la fondation… et quelques bidoux de plus…$$$

img_0375

Il n’y a même pas 3 mois j’aurais vraiment viré su’l top.  Étrangement, ou plutôt « wow-ment », j’ai pris ça vraiment zen! En fait j’ai ri… Ce matin-là, j’ai compris que j’avais intégré ce sur quoi je travaille depuis des mois!  Soit que chaque épreuve est une occasion d’apprendre quelque chose…  C’est pas des farces, une des premières affaires que je me suis dites c’est que j’apprendrais enfin à poser du plancher flottant!

Si je vous raconte cette anecdote, c’est en fait pour introduire un sujet qui me touche et dont j’aimerais vous parler : le trouble de la personnalité état-limite (TPL).

Dans ma vingtaine, une mésaventure comme celle-ci m’aurait complètement envahie et j’en aurais parlé à tout le monde.  J’aurais utilisé cet événement comme excuse pour ne pas faire ce qui devait être fait dans d’autres sphères de ma vie ou pour ne pas dire que ça ne me tentait juste pas.  Et bien j’avoue que je suis pas mal fière de vous dire que ce n’est pas le cas PENTOUTE aujourd’hui…  Parce que oui j’ai un TPL (léger), mais ce n’est pas lui qui va me mener!

« Le TPL se caractérise par des états émotionnels intenses et parfois instables. »

Intense… Ce mot-là, je me le suis fait dire tellement souvent qu’il est rendu laid dans mes oreilles… C’est cet aspect que j’ai réussi à contrôler dans les derniers mois, du moins pour ce qui m’arrive de négatif.  C’est-à-dire que je ne me laisse plus envahir par la panique ou la colère devant une situation disons… merdique.  Là où ça se corse, c’est que je me laisse envahir par les émotions positives!  Super vous allez me dire!  Pas toujours… car les émotions positives m’élèvent trop haut et parfois la chute qui vient après peut être rough un brin…

fullsizerender-16

Exemple : Le jour où j’ai su que je ferais le blogue de PILATES et CIE, j’étais complètement euphorique.  Tout allait parfaitement bien dans mon monde de licornes et rien ne pouvait arriver de plate.  Ça fait que j’avais un peu trop de courage et je suis entrée en contact avec M. MB.  Je ne sais pas par quel maudit hasard de la vie encore une fois, mais au même moment de cet excès de courage, j’ai entendu une chanson pour la première fois qui décrivait parfaitement ma « relation ».   Je laisse faire la suite, mais mon monde de licornes a pris en feu pis j’ai braillé autant que j’avais ri cette journée-là.  ÉTATS – ÉMOTIONNELS –  INSTABLES.  Merci M. MB, car grâce à vous j’ai encore compris quelque chose.  Je dois gérer mes ups autant que mes downs.  C’est sur quoi je travaille depuis.

Par contre, je ne veux jamais perdre mon cœur d’enfant…  car mon TPL me permet de m’émerveiller devant des bonheurs gratuits…

Exemple : En revenant de ma dernière retraite de yoga qui avait été particulièrement intense sur le plan émotionnel, j’ai décidé de revenir par les rangs de campagne pour admirer les feuilles d’automne (J’CAPOTE sur l’automne!) Et ben devinez quoi?!!  J’ai dû arrêter mon char en plein milieu de la 337 pour laisser passer une famille de dindons!!  Bonheur ins-tan-ta-né.  J’ai flotté là-dessus jusqu’au lendemain.

Pour mon cœur d’enfant, pour tout ce qu’il me permet d’apprendre sur moi, je l’aime mon TPL.

« Le TPL se caractérise habituellement par des relations interpersonnelles intenses, de type blanc ou noir »

Moi j’aime mieux remplacer intense par passionnée.  C’est vrai, quand je veux « quelque chose », ben je le veux.  Quand je suis certaine de ce que je pense, de ce que je dis, ben je vais me battre.  Quand je n’aime pas, je n’aime pas…(mais ça peut changer!)  Mais quand j’aime…  Je peux tout donner parce que je n’aime pas à moitié.  Donc oui, je suis passionnée et cette passion peut mener à de bien belles choses plus qu’à de mauvaises dans mon cas.

Parce que la passion n’est pas donnée à tout le monde et parce l’amour sous toutes ses formes est magique quand on s’y abandonne, ben je l’aime mon TPL. (Oui je suis romantico-mocheton et je m’assume.)

« Le TPL se caractérise par une incertitude de l’image de soi et une perturbation de l’identité »

timthumb

Bon.  C’est vrai.  Ou du moins c’était vrai.  Comme je vous ai mentionné dans mes autres billets, je me suis trouvée, ce qui revient à dire que je sais enfin qui je suis et ce que je veux.  Je ne suis pas encore safe à 100% et je dois parfois remettre mon masque, mais je sais aujourd’hui que je veux m’en débarrasser.

Parce que la plupart du monde se cherche et que moi je me suis trouvée, je l’aime mon TPL.

« Le TPL se caractérise par des comportements impulsifs ou destructeurs»

Ça aussi c’est vrai.  J’ai de la misère avec les « limites dictées/respectables ».  Comment je pourrais dire… Je ne suis pas une « stuc-up ».  J’aime les plaisirs de la vie.  Et bien franchement, le seul vrai désavantage que j’ai trouvé c’est que j’ai 25 lbs en trop à cause d’un de ces plaisirs… SO WHAT! ? (oui mom je dépense trop!!  Je travaille là-dessus!)  Même mon épisode sur le pont je ne le regrette pas…  car j’ai rebondi en touchant le fond…

Donc vous voyez!  Peu importe le problème ou la situation que vous vivez, concentrez-vous sur le positif et travaillez sur ce que vous pouvez et désirez améliorer.  Le reste, vous devez l’accepter. C’est comme ça, c’est tout.

Je ne pourrai jamais me débarrasser de mon TPL.  C’est pourquoi j’ai décidé de l’aimer au lieu de m’apitoyer dessus.  Et surtout, il me permet de mieux me comprendre et de grandir!  Tout comme chaque épreuve que la vie placera sur votre chemin…

Un jour à la fois mes amis…

Namaste,

Gen xxx

 

Les bienfaits des torsions

Bonjour les yoginos et les yoginettes!

Aujourd’hui, j’aimerais vous démontrer à quel point les postures de torsions sont bénéfiques pour l’ensemble des systèmes de notre corps.

Les postures de torsions, qu’elles soient pratiquées en position debout, assise, couchée ou même inversée ou à  4 pattes, ont de nombreux bienfaits immédiats et à long terme.

En voici quelques-uns :

  • Amélioration de la souplesse du dos, des hanches et de la colonne vertébrale
  • Soulagement du stress et de l’anxiété
  • Amélioration des fonctions des systèmes digestif, nerveux et circulatoire
  • Élimination des toxines stockées dans les organes internes
  • Tonification des abdominaux

Bien sûr, la colonne vertébrale étant composée  de 7 vertèbres cervicales, 12 thoraciques et 5 lombaires, il existe de nombreux angles de rotations possibles.  La majorité des maux de dos, de problèmes d’arthrite ou de fusion des vertèbres sont dus au manque de mobilité et de flexibilité de la colonne vertébrale.  Afin de préserver la santé des disques intervertébraux et des facettes articulaires de la colonne, il est essentiel de pratiquer les torsions pour éviter que ces tissus mous ne raccourcissent ou s’atrophient.

facettes-articulaires

source: Google

Les torsions de la colonne vertébrale sont les seuls mouvements capables d’étirer la couche la plus profonde des muscles du dos, soient les muscles spinaux qui soutiennent la colonne vertébrale. Les torsions permettent aussi  « d’essorer » les organes internes, d’en expulser les toxines et d’y faire pénétrer du sang neuf.

muscles-dos

Source: Google

Avant tout exercice de torsion, il est essentiel de réchauffer la colonne vertébrale en effectuant la séquence du chat-vache par exemple.  Il est essentiel de respecter la limite de notre corps. Un inconfort oui, une douleur : NON!

290738-3-respirez-dans-la-posture-du-chat-3-panorama-11449705

Source: Google

 

img_9514-1

Source: Yogi Gen Santori

 

 

Au plaisir de se torsionner côte à côte au prochain cours!

Namaste

Gen