L’Équinoxe & le Renouveau

Cette semaine a eu lieu l’équinoxe de printemps, soit le 20 mars pour être exact.  Les équinoxes se produisent 2 fois l’an, soient à l’arrivée du printemps et à l’arrivée de l’automne.  Lors de ces journées, les durées du jour et de la nuit sont pratiquement identiques partout sur terre.  C’est le seul moment où nous sommes (presque) tous égaux face au soleil.  C’est lors des journées d’équinoxe que les rayons du soleil sont perpendiculaires à l’axe de rotation de la terre. Bien évidemment, ce n’est qu’à l’équateur que le soleil se trouve exactement au zénith.

Les périodes d’équinoxe sont d’excellents moments pour faciliter la naissance de nouveaux projets, de nouvelles relations ou simplement de nouveaux départs.  De plus, l’équinoxe de printemps concorde avec le nouvel an astrologique, renforçant ainsi l’équilibre parfait entre l’ombre et la lumière, le yin et le yang ou encore le masculin et le féminin.

J’ai donc envie de vous parler de renouveau.

Le renouveau, c’est le début de quelque chose, mais aussi la fin d’une autre.  Le renouveau c’est excitant, c’est épeurant, c’est déstabilisant.  Le renouveau se permet de se pointer le bout du nez lorsque nous avons été assez forts et assez courageux pour laisser derrière ce qui ne nous convenait plus, que ce soit une situation, un sentiment ou encore une relation ou un comportement.

Un jour j’ai lu une phrase qui m’a complètement bouleversée et qui a sans doute marqué le début mon Renouveau.  Il semblerait que cette phrase ait été citée par Christophe Colomb : « Tu ne traverseras jamais l’océan si tu as peur de perdre de vue le rivage. »  Je ne crois pas que notre cher Chris aurait un jour cru que sa citation allait s’appliquer dans un blogue yogique à saveur spirituelle, mais il demeure que maudit que je trouve qu’il a raison!  Lorsque l’on a le désir de vivre un renouveau, il faut cesser de s’accrocher à ce qui est derrière. Il faut avoir le courage de laisser aller ce sur quoi on s’accroche par peur de couler.  Il faut toujours se demander… Si la peur était inexistante, qu’est-ce que je ferais?  Quitter le rivage, c’est comme sauter d’un tremplin trop haut.  Parfois la chute est plus longue que prévue…  Mais parfois moins!  Parfois le choc de l’eau fait mal!  Mais parfois il est salvateur…  Par contre, la plupart du temps, quel sentiment de fierté et de liberté nous habite par la suite!  L’océan à traverser nous présentera toujours des défis auxquels nous n’avions pas pensés ou planifiés.  Mais c’est la beauté de la chose!  Toute cette nouveauté, tout le pouvoir que l’on se redonne, tout le contrôle sur nos décisions… Chaque journée est toute neuve et remplie de possibilités.   Chris a allumé une lumière dans ma tête. La première fois que j’ai lâché le rivage, je suis revenue en nageant comme un p’tit chien tellement de fois! Jusqu’au jour où mes amis hébreux m’ont allumé une deuxième switch… « Changer ne prend qu’un instant.  C’est la résistance au changement qui peut prendre toute une vie ».

Ah ben bâtard!  Quoi de plus vrai…  C’est presque choquant à lire ce proverbe-là pour moi car c’est comme si mes amis hébreux m’avaient mis le nez dans mon pipi…  Je suis la seule à blâmer pour ce qui ne me rend pas heureuse dans MA vie…  Je suis la seule à blâmer si je demeure dans une situation qui ne ME convient pas… car oui, je suis la seule à avoir le pouvoir sur mes actes, mes comportements et mes sentiments.  Lorsque mon Jack est mort en septembre, (pour le bénéfice de tous, Jack est mon deuxième père, ultra présent dans ma vie et surtout mon pilier des dernières années).  Donc, lorsque mon Jack est mort subitement, je venais tout juste de me sortir de la noirceur de la dépression et de mon nuage suicidaire.  Évidemment, les jours qui ont suivis cette énorme perte m’ont fait replonger dans le noir.  Par contre, il s’avère que mes amis hébreux m’avaient rendus visite pas longtemps avant et que ma deuxième switch était restée allumée.  En plus j’avais fait une promesse à Jack sur son lit de mort…  J’ai décidé, consciemment, de prendre cette énorme perte et de la transformer en énergie positive pour m’aider dans mon Renouveau.  J’ai décidé, consciemment, d’accepter le fait qu’il soit parti.  Je n’ai pas résisté au changement énorme que ce départ causait dans ma vie, dans celle de ma famille et surtout dans mon cœur.   J’ai juste accepté…puisque je n’y pouvais rien.  Accepter, ce n’est pas ne pas avoir de peine ou de colère… Accepter c’est simplement se permettre de continuer d’avancer, de continuer de vivre dans le moment présent…  Accepter c’est perdre de vue le rivage et traverser l’océan… pour se retrouver de l’autre côté, rempli de fierté et de gratitude…  Accepter c’est laisser place… au RENOUVEAU!

Le RENOUVEAU prend naissance en vous… toujours!  Comme m’a mère dit toujours… Aide-toi et le ciel t’aidera!  Donc fais ton bout et la vie se chargera de mettre sur ta route ce dont tu as besoin…

 

Bon Équinoxe mes chers amis!

 

Namaste xx

 

Le juste milieu de la Solitude

La SOLITUDE.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé et surtout j’ai toujours eu besoin de me retrouver seule.  C’est dans ces moments-là que je me sens le plus libre, que je me retrouve  et surtout que je me comprends moi-même et que je comprends les gens qui m’entourent.  Depuis plusieurs années, j’avais hâte à ces moments et même que je les planifiais car me vie était tellement remplie que j’en étais étourdie.

Lorsque j’ai passé à travers la dépression, c’est la solitude qui a été ma meilleure amie.  Ce n’est vraiment pas le cas pour tout le monde, mais moi c’est ce que j’avais besoin.  J’ai passé tellement de temps seule à me reconstruire, à comprendre les erreurs que j’avais faites et pourquoi j’en étais rendue là.  Aujourd’hui, enfin guérie, je chérie encore ces moments où je me retrouve dans mon monde, où je fais ce que je veux, où je n’ai de compte à rendre à personne.  Ça me redonne du pouvoir sur moi et sur ma vie.

L’affaire c’est que cette solitude peut devenir dangereuse.  Car plus on avance dans cette solitude, plus elle peut se transformer en isolement.  En isolement des gens qu’on aime, des gens qui voudraient nous aimer et surtout  isolé de nos propres sentiments.  Voilà pourquoi le titre de ce billet est:  Le JUSTE MILIEU de la solitude.

Tout dans la vie est question d’équilibre.  L’équilibre de un n’est pas l’équilibre de l’autre.  Parfois on se fait croire à nous-même que cette solitude nous permet de garder notre équilibre justement, nous permet de garder notre vie qu’on a si durement organisée, notre vie mise à notre image et qui surtout qui nous place dans un sentiment de sécurité qui peut parfois s’avérer un mirage.

Sauf que la vie ce n’est pas ça.  Pour vivre il faut perdre pied, il faut tomber et se relever.  Il faut oser… pas au risque de perdre, mais bien au risque de gagner.  Il faut sortir de sa zone de confort pour enfin voir qu’il y a tellement plus de possibilités que l’on s’imagine…

Le juste milieu de la solitude c’est perdre l’équilibre par moment.  C’est se retrouver seul  pour mieux se retrouver ensemble par la suite.   Je crois qu’on ne peut apprécier l’un pleinement sans vivre l’autre justement.

La solitude c’est un jeu dangereux.  La solitude c’est essentielle.  La solitude c’est le moment où l’on peut voir notre vérité, mais aussi s’inventer des histoires qui ne sont pas réelles.  La solitude c’est le seul moment où l’on peut se regarder franchement dans le miroir si on est prêt à voir la vérité.

On peut être tellement entouré et se sentir seul ou encore être seul et se sentir complètement rempli.  La solitude c’est complexe.  La solitude te trouvera si tu en as besoin pour avancer, mais elle te pèsera si tu en as besoin pour avancer.

Pour ma part, la musique est la meilleure amie de ma solitude.  J’ADORE ces moments.  Mais pour la première fois de ma vie, la solitude me pèse par moment.  Même si je suis entourée de tellement de gens extraordinaires, je comprends que j’ai besoin d’avancer, de sortir encore une fois de ma zone de confort, de sauter dans le vide.  Aujourd’hui c’est une journée neuve.  Demain aussi et tous les autres qui viendront.  Chaque jour est le bon moment pour s’aventurer, pour sauter, pour oser.  Hier n’est plus et demain n’existe pas.  C’est AUJOURD’HUI.

Namaste mes amis.

 

 

Le merveilleux monde du célibat

Ce matin j’ai comme un goût amer…  Je me lance dans ce billet en ne sachant pas trop comment il finira…  J’ai un goût amer car je suis confrontée bien malgré moi au monde du faux.

Depuis environ 2 mois,  j’ai  commencé à ouvrir la porte sur une possible-éventuelle-pas-trop-compliquée relation.  Je ne suis pas à la recherche active, mais je ne suis pas fermée non plus…  L’affaire c’est que quand tu deviens célibataire après presque 12 ans complètement hors de ce « monde du célibat »,  et surtout que tu y atterrie comme femme accomplie, alors que la dernière fois tu étais une jeune en soif de se caser, tu te rends compte que la « game »  est vraiment une « game ».  J’capote.

En fait je pense que mon billet va traiter du VRAI.

Il est rendu ce vrai?  Je n’ai jamais été capable de mentir, sauf une fois quand j’ai volé un rouge à lèvres chez Zellers quand j’avais 10 ans…  J’ai toujours pensé que la vérité était tellement plus payante pour tout le monde… Et surtout pour moi.   Cette semaine, mon amie que j’aime-plus-que-tout-Nancy m’a dit, alors que je me posais encore 20 000 questions, qu’elle m’encourageait à  « rester dans ma vérité ».  Je crois que c’est l’un des plus beaux conseils qu’on ne m’a jamais donné.

MA VÉRITÉ.

Ma vérité c’est que si j’ai le goût de te voir, je vais te le dire.  Si tu me brasses en dedans, je vais te le dire.  Si ce que tu me dis ne fait pas de sens, ben je vais te le dire aussi.  L’affaire c’est que quand tu te permets de dire des affaires de même dans ce « nouveau monde de célibataires »  c’est comme si t’étais hors norme.  On peut surfer longtemps sur des niaiseries ou des sujets sans fond, mais quand on effleure le vrai, la vérité, oupelaille! Wooooowwwe! J’ai beau essayer de comprendre ce que ça donne, je ne comprends pas.  J’ai beau essayer de comprendre pourquoi c’est « interdit » de dire ce que tu penses ou ressens, je ne comprends pas non plus.

Je refuse de faire partie de ce monde du faux, de ce monde TINDER / BADOO/ machin-montre-moi-tes-boules.  Ça fait juste rendre les gens encore plus isolés qu’ils ne le sont.  Ça fait juste te rendre encore plus suspicieux de tout le monde, même de la bonne personne qui vient de te dire que tu comptais pour elle.  Ça fait juste qu’on est rendus des numéros même entres nous alors que c’est la première affaire qu’on reproche au monde entier de ne pas être reconnu pour qui l’on est, peu importe la sphère de notre vie.  Ça fait juste qu’on fait partie du problème et surtout que l’on crée le problème.

Je ne changerai pas le monde ce matin, mais je vais contrôler ce que je peux.  MOI.  Je vais continuer de dire ce que je pense, ce que je ressens, ce que je veux.  Même si  j’ai un p’tit cœur tendre en dessous de mon image parfois « trop solide » et que d’agir de cette manière n’est pas très winner semblerait-il, ben savez-vous quoi… C’est MA VÉRITÉ.  Pis je vais la garder.

 

 

Introduction aux CHAKRAS

Bonjour chers amis yogis et même tous mes amis non-encore-yogis et même tous mes amis qui n’aspirent pas du tout à devenir yogi;)

Aujourd’hui, j’aimerais vous jaser d’un sujet un peu plus spirituel, mais qui, selon moi n’en demeure pas moins important et surtout tellement révélateur de qui nous sommes et comment nous vivons.

Les chakras.

Selon plusieurs civilisations anciennes, les chakras sont des centres énergétiques répartis sur tout le corps.  Certains textes anciens parlent de près de 88 000 chakras.  De ceux-ci, 7 chakras majeurs, situés sur la ligne de la colonne vertébrale, représenteraient nos principaux centres énergétiques. La pratique de l’acupuncture, issue de Chine, est, entre-autres, inspirée de ces centres d’énergie.

Voici donc un survol de ce monde fascinant… qui, pour ma part, a été plus que révélateur sur ma façon de vivre et surtout de ressentir.

 

1er Chakra

MULADHARA ou chakra racine, de la base.

Ce chakra est situé à la base de la colonne vertébrale.  Il est directement relié à notre instinct de survie et à notre sentiment d’être « groundé » dans notre vie.

Lorsque ce chakra est bien équilibré, un sentiment d’équilibre, de stabilité et de sécurité nous habite.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel, la peur, l’instabilité et l’insécurité peuvent nous envahir.

SON  (mantra) : LAM

COULEUR : rouge

POSITION DE YOGA : TADASANA (montagne), UTTANASANA (poupée de chiffon), BALASANA (enfant)

 

2 ième Chakra

SVADHISHTHASANA  ou chakra sacré

Ce chakra est situé dans la région des organes reproducteurs.  Il est directement relié au plaisir des  sens, à votre créativité et à vos émotions.

Lorsque ce chakra est bien équilibré, un sentiment de grâce, de flexibilité, d’affirmation sexuelle et de connexion avec nos sentiments nous habite.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel,  la jalousie, la culpabilité ou encore un excès de désir de stabilité peut nous habiter.

SON : VAM

COULEUR : Orange

POSITION DE YOGA : TRIKONASANA (triangle), BHUJANGASANA (cobra), BADHAKONASANA (papillon)

 

3ième Chakra

MANIPURA ou chakra du plexus solaire

Ce chakra est situé directement sur l’estomac, sous le sternum.  Il est directement relié à votre égo, votre pouvoir personnel et votre autonomie.

Lorsque ce chakra est équilibré, un sentiment de confort avec soi-même et avec les autres est présent, tout comme celui de l’harmonie et de la force intérieure.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel, notre confiance en soi est atteinte ou encore une soif de pouvoir intense nous habite.

SON : RAM

COULEUR: Jaune

POSITION DE YOGA : DHANURASANA (l’arc), NAVASANA (bateau), BANDHASANA (pont)

 

4ième CHAKRA

ANAHATA ou chakra du cœur

Ce chakra est situé directement au cœur.  Il est relié à l’amour de soi et des autres, à notre sincérité et notre sens du pardon.

Lorsque ce chakra est équilibré, un sentiment de joie, de gratitude, d’amour et de compassion nous remplit.

Lorsque ce chakra est dysfonctionnel, la colère, l’abandon, la jalousie ou encore la dépendance peuvent nous envahir.

SON : YAM

COULEUR : Vert

POSITION DE YOGA : USTRASANA (chameau),  MARJARIASANA (chat),  MATSYÂSANA (poisson)

 

5ième CHAKRA

VISHUDDHA ou chakra de la gorge

Ce chakra est situé dans la région de la gorge.  Il est relié à notre capacité de s’exprimer, à notre capacité de communication et de guérison.

Lorsque ce chakra est en santé, il nous est possible de s’exprimer franchement sans se soucier du jugement des autres.

Lorsque débalancé, il devient difficile d’exprimer nos besoins ou encore un manque de contrôle ou de pouvoir sur soi peut se faire sentir.

SON : HAM

COULEUR : Turquoise

POSITION DE YOGA : SALAMBA SARVANGASANA (chandelle ou position sur les épaules), HALASANA (charrue)

 

6ième CHAKRA

AJNA ou chakra du troisième œil

Ce chakra est situé au centre des sourcils, connecté à notre voix intérieure ou encore notre intuition.

Lorsque ce chakra est bien balancé, nous sommes ouvert à la nouveauté, déterminé, focus et très au fait de la différence entre la réalité et l’illusion.

Lorsque ce chakra est mal en point, la morosité, un excès de rationalité ou encore un état de rêverie nous définit.

SON : OM

COULEUR: Indigo

POSITIONS DE YOGA : ADHO MUKHA (chien tête en bas), BALASANA (enfant), ANJENEYASANA (bas lunge)

 

7ième CHAKRA

SAHASRARA ou chakra couronne

Ce chakra est situé au-dessus de notre tête.  Il représente notre plus haut état de conscience.

Lorsque ce chakra est en santé, il nous est possible de vivre le moment présent avec une grande confiance en notre ligne directrice intérieure (nos trippes).

Lorsque ce chakra nous fait défaut, nous sommes dans un constant état de confusion, de doute, de pensées rigides ou encore de dépression.

SON : Silence

COULEUR : Violet pâle / rose

POSITION DE YOGA : PADMASANA (lotus), SALAMBA SIRHASANA (position sur la tête), VRIKSASANA (l’arbre)

 

Le monde des chakras et de tout ce monde énergétique est absolument fascinant.  Cet article n’est qu’un petit survol de ce que peut représenter les chakras, mais un monde absolument formidable se cache derrière ces centres énergétiques.  Pour ma part, j’y ai trouvé la meilleure thérapie du monde et surtout la plus efficace.

Il est possible de balancer nos chakras par la méditation, la nutrition, les mantras, le yoga, les huiles essentielles, les mudras, la réflexologie ou encore directement dans la nature.  Il n’en tient qu’à vous te découvrir la méthode qui vous convient…

Lorsque vous vous retrouverez devant une situation difficile ou encore une décision qui vous rend particulièrement ambivalent, posez-vous des questions en regard à vos 7 chakras.  N’écoutez pas vos peurs, mais bien votre voix intérieure.  La décision viendra d’elle-même.  Il n’en tient qu’à vous de poser les actions qui se doivent par la suite…

NAMASTE mes amis

 

Soyons original… L’AMOUR

L’amour…

Plus tôt ce soir, ma belle amie Geneviève Santori me demande si  j’ai un article spécial prévu pour demain…

– Ben j’en ai un sur les chakras qui s’en vient sinon j’ai celui de Sébas…

– Et ça parle de l’amour ton affaire?

– … … … (cerveau qui comprend pas)  Et boy…  c’est vrai… demain c’est  la St-Valentin.  Ok je vais te pondre un blogue sur l’amour…

Donc.  L’amour.  Je risque d’être un brin sarcastique, mais je crois que vous m’aimez bien comme cela.

En premier lieu, quand je pense à l’amour, la première image qui me vient est évidemment celle de mes enfants… L’amour inconditionnel, le plus pur qui soit, le plus profond aussi… Même si parfois ces petites boules d’amour absolu peuvent me transformer en HULK en une demi-seconde, pour moi, mes enfants sont et demeureront toujours numéro 1 dans mon échelle de l’amour.

Vient ensuite l’amour amoureux, le coup de foudre, la passion ou encore le grand amour…  Celui-là, cette année, je vais m’abstenir de le commenter si vous me permettez.  N’en demeure pas moins que je sais que cet amour peut vous envahir, vous habiter, vous faire vibrer, vous envoler… Si vous avez la chance et le bonheur d’avoir la bonne personne avec vous, pour les bonnes raisons, celle qui vous donne envie de devenir meilleur, celle qui vous pousse vers le haut, celle avec qui vous riez, celle avec qui vous êtes entièrement vous-même et surtout… surtout… celle qui vous fait sentir libre et non attaché…  vivez chaque moment comme un cadeau, puisque cet amour ne se présente pas à tous les coins de rue…

Il y a aussi l’amour qu’on n’a pas le droit de nommer, l’amour interdit, l’amour qui fait mal…  Celui-là, je crois que tout humain sur terre l’a vécu au moins une fois.  Il fait très mal et peut nous transformer en une personne étrangère à nous-même…  Il peut nous briser en mille miettes pour ensuite nous cracher dessus…  Le seul remède à cet amour cruel est en fait le type d’amour au-dessus de tous les autres, celui à la base de tous les autres, celui que tant de gens ne connaissent pas, celui qu’on oublie ou que l’on met de côté… L’Amour de Soi.

L’Amour de Soi.  Celui que j’ai enfin découvert cette année.  Celui à qui j’ai enfin donné la première place.  Celui qui finalement a remis en place tous mes morceaux brisés et qui à ce jour, continue de me solidifier, de me guérir, de me donner de la force et surtout de m’assumer  telle que je suis… Avec mon intensité parfois trop intense, avec mes « si mignons » bourrelets (ça l’amour de soi a pas encore totalement gagné j’avoue lol), avec mon impatience et parfois même mon intransigeance…  Sauf que…  l’Amour de Soi m’a enfin fait découvrir ma valeur…  M’a enfin fait voir la personne que je suis à travers les yeux de ceux qui m’ont longtemps aimée plus que moi-même…  Cet amour-là, je ne veux jamais le perdre.  J’en prends soin, je le protège… Je l’écoute et je fais ce qu’il me dit.  Ce qui a de merveilleux avec l’Amour de Soi, c’est que plus celui-ci est assumé, plus la vie te fait cadeau de ce que tu as besoin, au moment où tu en as le plus besoin…

L’Amour se retrouve partout, tout le temps.  Dans les yeux d’un être cher, dans la caresse de ton animal préféré, dans la nature qui nous accueille et qu’on oublie trop souvent de prendre soin.  Dans un sourire échangé au service à l’auto ou même dans la boîte aux lettres quand tu reçois enfin ton retour d’impôt (oufff qu’il est bon celui-là).  L’Amour c’est tous les jours quand tu prends soin de toi, quand tu vas à ta pratique de yoga ou courir sur ton tapis. Quand ton enfant court vers toi en te voyant arriver.  Quand tu reçois un texto qui fait du bien ou encore l’appel d’un ami de qui tu t’ennuies.

L’amour ne se retrouve pas au magasin ou sur TINDER (ok sauf exceptions).  L’amour ce n’est pas la grosseur du cadeau que ton chum va te donner demain ou le montant de la facture du restaurant…  L’Amour c’est simple.  C’est l’humain qui le complique.

Alors demain matin, si tu te souviens que c’est la St-Valentin et que tu veux le souligner… regarde donc la personne que t’aime dans les yeux et dis-lui.  Prends le téléphone pis appelle.  Finis plus tôt de travailler pis va retrouver ton chum, ta blonde, ta mère, ton enfant, ton ami!  Pis passe un bon moment avec du mcdo pis un verre de vino assis dans le salon.  L’Amour c’est simple.  Ce n’est pas ce qu’on fait qui compte… c’est avec qui on le fait.

Il y a de fortes chances qu’on ne se connaisse même pas alors que vous me lisez depuis déjà un bon moment…  Encore là, je suppose que si vous continuez, vous devez  ben m’aimer un peu… Alors moi aussi je vous aime chers  lecteurs  assidus… Vous m’avez fait tant de bien cette année avec tous vos beaux messages d’amour et d’encouragements.  Vos demandes de conseils ou encore parfois même votre admiration! (J’en  reviens pas encore)…  Merci… sincèrement…

Namaste mes amis.

 

 

SO HAM

So Ham est un mantra signifiant : « Je suis ce que je suis ».  C’est sans contredis mon mantra préféré et celui que je me répète en boucle depuis mon épisode dépressif.  Pour le bénéfice de tous, un mantra est une phrase, dans ce cas-ci sacrée, que l’on se répète à répétition afin de s’imprégner de celle-ci.

SO HAM… je suis ce que je suis. Chacun est ce qu’il est.  À chacun son équilibre, à chacun ses besoins.

Encore une fois ce matin, lors de ma pratique au studio,  la synchronicité de la vie a bien fait les choses…  SO HAM était exactement ce que j’avais besoin et  SO HAM était au rendez-vous.

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a complètement bouleversée.  Cette personne m’a bouleversée car elle est arrivée dans ma vie alors que je ne m’y attendais pas du tout et surtout que je ne la cherchais pas du tout.  Elle a réveillé pleins d’émotions en moi que je croyais disparues et surtout m’a tellement fait rire.  Cette personne me faisait du bien, m’a comme réveillée.

Hier, malheureusement, j’ai dû prendre la décision de mettre un terme à cette « relation » à cause de SO HAM…  Je suis ce que je suis… Cette personne est ce qu’elle est… à chacun nos besoins, à chacun notre équilibre…

Je suis choquée contre SO HAM ce matin parce que je sais qu’il a raison, mais ça ne fait pas mon affaire…  Je sais aussi que je dois faire ce que je fais car je suis ce que je suis et je m’aime enfin assez pour me faire passer en premier.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait parce que le SO HAM de tout le monde peut changer de jour en jour…  C’est pourquoi je crois qu’il faut vivre aujourd’hui, car aujourd’hui est le seul jour qui existe vraiment et dans lequel nous pouvons avoir du pouvoir sur nos actions et sur notre vie…

N’en demeure pas moins que l’ancienne Gen est vraiment déçue mais ça, c’est un secret … chuuut! Sur ce, je vais aller magasiner!

Namaste mes amis…